Archive | Dernières nouvelles

RSS

L’initiative de Spect’Art Rimouski

Commentaires fermés sur L’initiative de Spect’Art Rimouski






Programme de fidélisation : L’initiative de Spect’Art Rimouski

 

Dans notre dernier numéro, Boxxo Nouvelles #26, nous abordions les différentes fonctionnalités de fidélisation offertes en ligne par le système de billetterie Boxxo.

Dans cette continuité, nous souhaitons aujourd’hui mettre en avant l’initiative de Spect’Art Rimouski en matière de fidélisation de son public.

Fin février, l’équipe de Spect’Art nous a contactés pour nous faire part de son souhait de développer un système de récompenses et d’avantages qui soit flexible, accessible et incitatif pour les spectateurs qui ne sont pas familiers ou concernés par les forfaits.
Partant du constat que bon nombre de leurs clients, hors abonnés, se limitaient souvent à trois spectacles au fil de la saison, la volonté de Spect’Art était de leur offrir un rabais ou un spectacle gratuit après l’achat d’un 4ème spectacle.

Le service de Recherche et développement de Boxxo leur a alors proposé la création d’un module de points dans la suite logicielle de Boxxo Alliance. A chaque achat, quel que soit le canal de vente, les clients cumulent des points qu’ils peuvent ensuite échanger contre la récompense de leur choix. Cet échange est possible en toute simplicité à partir de leurs comptes clients, au guichet comme en ligne.

En termes de communications et de marketing, ce programme permet également d’acquérir une connaissance plus fine de cette clientèle et ainsi de communiquer avec elle de manière plus efficace et ciblée tout au long de la saison.

Cette carte de fidélité virtuelle est fonctionnelle depuis la mi-mai. L’équipe de Spect’Art Rimouski et leurs spectateurs en sont déjà très satisfaits.

Vous avez un projet en tête et aimeriez en connaître les possibilités de réalisation ? Contactez-nous !

 

Merci à Véronique Bonenfant, Chargée de billetterie à Spect’Art, pour avoir pris le temps de répondre à nos questions.

Une nouvelle adresse incontournable

Commentaires fermés sur Une nouvelle adresse incontournable





C’est avec beaucoup d’enthousiasme que Boxxo se prépare à transférer ses bureaux dans un superbe immeuble du centre-ville de Montréal.

En effet, une belle opportunité s’est offerte à nous, nous permettant d’établir notre siège social en plein cœur du Quartier des spectacles !

Dès le 29 mai prochain, l’équipe de Boxxo s’installe au 2-22, remarquable édifice situé à l’angle de la rue Sainte-Catherine et du boulevard Saint-Laurent.

Inauguré en février 2012, ce bâtiment atypique et innovant se veut un lieu de référence de l’offre culturelle montréalaise. C’est ainsi que nous avons la chance de partager cette adresse avec La Vitrine culturelle de Montréal, la radio communautaire francophone CIBL-FM, le centre de documentation en arts visuels contemporains Artexte, le Regroupement des centres d’artistes autogérés du Québec (RCAAQ) et la galerie VOX.

Boxxo fête ses 15 ans cette année et bien plus qu’un simple déménagement, cette étape décisive marque le début d’une nouvelle aventure dont nous sommes fiers.

Nous nous rapprochons également d’un grand nombre d’entre vous et sommes ravis de pouvoir vous accueillir très bientôt dans ce chaleureux nouvel espace !

 

Boxxo Inc.

2, rue Sainte-Catherine Est, bureau 202

Montréal (Québec)  H2X 1K4

Tél : (514) 495-1711 – info@boxxo.info

Revisiter son site transactionnel

Commentaires fermés sur Revisiter son site transactionnel




On a beau dire qu’on ne doit pas se fier aux apparences, mais un site web qui n’est pas agréable, qui contient des informations désuètes, des fautes d’orthographe ou des erreurs de programmation peut insécuriser un visiteur. Il est donc avantageux de faire les corrections qui s’imposent et, pourquoi pas, apporter des améliorations simples.

À cet effet, Boxxo vous rappelle certaines possibilités offertes qui vous permettent de parfaire votre site transactionnel.

  • Modifiez l’aspect de votre environnement d’achat via la feuille de style CSS de votre site transactionnel. À l’intérieur de ce CSS fourni par Boxxo, vous avez la possibilité de changer la police de caractères, les couleurs et l’image d’arrière-plan. Vous pouvez aussi y insérer vos logos.
  • Rehaussez le design de votre site transactionnel et insérez votre propre CSS. Vous devrez simplement respecter les paramètres nécessaires à l’affichage ou à la captation d’informations.
  • Installez le panier d’achat sur votre site corporatif. Ainsi, il restera toujours visible lorsque l’internaute passera du site transactionnel à votre site corporatif.
  • Suggérez à vos clients d’utiliser Facebook Connect pour un accès rapide et sans tracas à leur compte d’utilisateur dans Boxxo.
  • Inscrivez vos nouveaux abonnés à l’infolettre directement dans Boxxo, à partir de votre site corporatif. Vous vous assurez ainsi une double validation : en cliquant sur le lien installé sur votre site, le visiteur pourra s’abonner et il recevra ensuite par courriel une demande de confirmation. Une fois validée, son inscription se fera automatiquement dans votre base de données Boxxo.

Contactez-nous pour savoir comment insérer ces fonctionnalités sur votre site. Ça ne prend que quelques minutes !

Le système Boxxo gère son lancement !

Commentaires fermés sur Le système Boxxo gère son lancement !




Boxxo fait mentir la maxime « Les cordonniers sont souvent les plus mal chaussés » alors qu’il donne raison à celle qui dit qu’ « on est jamais si bien servi que par soi-même ».

En effet, nous avons décidé de nous faciliter la tâche avec l’organisation du lancement de la nouvelle version et de simplifier l’opération de gestion des invités. Ardian a donc créé notre propre base de données et Olivier L. y a inséré tous nos contacts, qu’ils soient fournisseurs, clients, prospects ou même personnels. Olivier B. a bâti notre liste d’invités à partir de notre CRM intégré et transféré cette liste dans le module Boxxo Première.

Olivier L. a créé notre invitation à partir des gabarits existants dans le logiciel de service d’envois de courriel de masse, puis programmé la date et l’heure de l’envoi, alors que Martin peaufinait les CSS. Une fois l’envoi exécuté, nous étions en mesure de voir le taux d’ouvertures du courriel, de même que le nombre de clics, en temps réel.

La plupart des invités qui ont confirmés leur présence l’ont fait à partir du lien fourni dans le courriel et qui menait à l’interface gérée par WebBoxxo. Une fois inscrits, ces invités ont reçu automatiquement une confirmation dans les secondes qui ont suivies. Nous avons vu alors apparaître les confirmations dans Boxxo Première et nous avons pu émettre, en un seul clic, notre liste finale des invités confirmés.

Nous utilisons aussi actuellement Boxxo Alliance et WebBoxxo pour gérer les inscriptions aux formations et à la mise à niveau du système. En très peu de temps, nous avons créé les événements, notre liste d’envois et nos messages, configuré WebBoxxo, puis configuré notre envoi de courriel. Depuis cet envoi, Olivier L. a tout son temps pour se consacrer à son plan de formation !

C’est très gratifiant d’apporter des solutions aux autres… et c’est très avantageux de pouvoir en profiter nous-mêmes !

 

Boxxo présente le certificat-cadeau 2.0

Commentaires fermés sur Boxxo présente le certificat-cadeau 2.0




Dans le cadre de sa nouvelle version, Boxxo modernise le certificat-cadeau en offrant un produit échangeable en ligne. Nul doute que ce nouveau moyen d’échange sécurisé permettra au certificat-cadeau de répondre à sa fonction d’une manière plus simple, plus efficace et plus immédiate et qu’il deviendra une solution encore plus pratique pour le consommateur.

D’abord en raison du format de livraison, qui permet d’obtenir le certificat-cadeau immédiatement en format pdf lors de l’achat, que ce soit par téléphone, au guichet ou en ligne. On peut donc le transférer au récipiendaire quand bon nous semble, sans se déplacer.

Mais c’est surtout parce qu’il est maintenant possible de l’échanger en ligne. Ce produit est donc entièrement disponible et utilisable dès le moment où on l’acquiert. Son utilisation en est aussi grandement simplifiée, à la fois du côté de l’émetteur et du côté du consommateur.

Qu’arrive-t-il si le montant de l’achat dépasse celui du certificat-cadeau ?… On complète simplement la transaction par carte de crédit ! Et si le montant de l’achat est moindre que le montant du certificat-cadeau ?… Le système émet alors un nouveau certificat indiquant la valeur du montant résiduel !

Et la sécurité dans tout ça ?… Il y a deux niveaux de sécurité à respecter : le certificat-cadeau possède un code unique généré de manière non séquentielle et il doit être validé lors de l’échange.

La gestion interne est simple : on configure les certificats-cadeaux en quelques clics et on peut en faire une mise en page vraiment attrayante grâce à l’éditeur de mise en page. On fait le suivi des certificats au moyen du rapport 109, qui donne tous les détails sur les statuts de tous les certificats et ce, pour une période donnée. On peut aussi obtenir la liste de tous les acheteurs ou de tous les utilisateurs de certificats par le biais du CRM intégré.

Gérer les certificats-cadeaux avec Boxxo, c’est facile, simple, rapide et profitable !

La version 11 lancée !

Commentaires fermés sur La version 11 lancée !



C’est en présence de plus de cinquante invités issus d’une vingtaine d’organisations clientes que Boxxo a dévoilé, le 2 février dernier au Café du Nouveau Monde, les nouveautés et améliorations incluses dans la toute nouvelle version de son système.

À cette occasion, Bernard Boissonneault, le fondateur et président de Boxxo, a témoigné de l’importance qu’a eue le Théâtre du Nouveau Monde dans son cheminement professionnel et a brièvement exposé sa vision d’un système de billetterie qui s’adapte aux besoins des institutions et qui évolue constamment. Il a aussi rappelé l’importance de l’utilisation des revenus en provenance des frais de service pour le développement des institutions culturelles.

Par la suite, on a dévoilé une partie des nouveautés de la Version 11. Cette année, c’est le certificat-cadeau échangeable en ligne, la carte de membre virtuelle ainsi que le forfait++ qui ont volé la vedette, sans compter la nouvelle fonctionnalité permettant aux internautes de choisir eux-mêmes leurs places directement dans le plan de salle, sans laisser de sièges orphelins. Cette version contient plus de 40 nouveautés et améliorations.

La nouvelle brochure, qui contient la majeure partie des nouveautés de la Version 11, a finalement été distribuée à tous les invités. Elle est aussi disponible en format électronique depuis.

Enfin, on a annoncé que le déploiement de la Version 11 se fera au cours du mois de Février pour la majorité des clients, alors que cinq séances de formation sont prévues à Montréal d’ici le milieu de mars. De plus, au moins 2 formations à distance seront offertes sous forme de webinaire les 22 et 29 mars. Les clients de Boxxo peuvent s’inscrire dès maintenant à ces formations en utilisant le lien de billetterie en ligne dans l’Espace-client du site web de Boxxo.

CRM 101

Commentaires fermés sur CRM 101



Une étude américaine réalisée en 2015 auprès de plus de 800 répondants du monde culturel nord-américain indique que moins de 10% des organisations qui opèrent un système de billetterie utilisent un CRM pour gérer la relation avec la clientèle. Les utilisateurs de Boxxo ont accès à un module de CRM intégré enrichi d’un service de courriels, lui aussi intégré. Les organisations qui exploitent ce module prennent une longueur d’avance.

Pourquoi si peu d’organisations culturelles font appel à l’outil CRM ? On peut facilement avancer les raisons suivantes :

  • L’impression qu’il faut posséder une expertise profonde
  • Beaucoup de gens ont une notion vague de ce qu’est un CRM, de ce à quoi ça sert et de la manière d’en tirer profit. En ce qui concerne le CRM intégré dans Boxxo, une simple utilisation de base peut rapporter des résultats rapides et concrets.

  • L’impression que l’acquisition d’un CRM coûte cher
  • Et effectivement, un CRM spécialisé et externe peut coûter relativement cher. Pour ce qui est du CRM de Boxxo, il est déjà intégré et son utilisation ne coûte rien de plus.

  • On a déjà énormément d’activités de marketing et de communications planifiées et on n’a pas de temps à mettre sur un processus que l’on connaît mal
  • Le système intégré dans Boxxo fait en sorte qu’on n’a plus à transférer nos données dans une base externe pour ensuite faire appel à un fournisseur d’envoi de courriels de masse. Plusieurs organisations font déjà toutes ces opérations, mais en utilisant jusqu’à trois fournisseurs ou outils différents alors qu’il est possible de programmer et de gérer ces opérations dans un seul système.

    A quoi ça sert un CRM ?

    Un CRM (Customer Relationship Management) est un outil de gestion pour les relations avec les clients (voir l’article « En savoir plus sur la GRC » et qui est composé d’un ensemble de fonctionnalités automatisées permettant :

  • de mieux connaître nos clients par le biais de la collecte et de l’analyse de données;
  • de communiquer avec eux plus facilement et de façon personnalisée.
  • Il peut nous permettre de faire l’offre la plus adéquate possible au client le plus apte à l’apprécier et au meilleur moment.

    Le CRM intégré de Boxxo

    Le CRM intégré de Boxxo repose sur sa base de données. Les parties de la base de données qui nous intéressent ici sont celles des informations sur la clientèle et des informations sur les commandes des clients. Le CRM nous permet d’abord de questionner la base de données pour créer certains segments de notre clientèle qui répondent à certains critères. Par exemples : Qui sont mes clients qui possèdent une adresse courriel ? Qui ou combien sont abonnés à mon infolettre ? Qui ou combien vivent à Montréal ? Qui ont acheté tel type d’événements ? Qui n’ont pas acheté de billets depuis une date particulière ? Etc.

    Une fois la recherche automatisée terminée, le résultat sort sous forme de rapport qu’on peut analyser ou sous forme de liste qu’on peut utiliser en vue d’une action particulière.
    Le CRM permet aussi d’enregistrer nos requêtes et de les répéter au besoin. Les requêtes peuvent être plus ou moins complexes et inclurent un ou plusieurs critères. C’est en travaillant avec l’outil qu’on acquiert une certaine habileté et qu’on devient en mesure de bien questionner notre base de données.

    Le service d’envois de courriels intégré

    Boxxo a lié un service d’envoi de courriels à son module CRM. Ainsi, il est possible de planifier, par exemple, l’envoi d’un rappel de suivi à tous les clients qui ont un événement dans deux jours et de bonifier ce message avec la suggestion d’amener un ami, une offre quelconque pour un autre événement ou simplement du contenu.

    Les opérations sont très simples : il suffit de préparer d’abord une requête qui fait sortir automatiquement la liste de tous les clients qui, par exemple, ont un événement dans deux jours, de programmer l’envoi d’un courriel particulier pour une heure précise de la journée, de lier cet envoi à un gabarit de courriel personnalisable, et enfin de programmer la répétition quotidienne de cette requête qui s’activera par la suite automatiquement pour autant de jour qu’on l’aura décidé. Cela n’aura pris que quelques minutes de notre temps.

    Nous n’avons plus alors à ressortir et transférer une liste à chaque jour puis à faire appel à un fournisseur d’envois de courriels de masse. Le média et la communication se prête aussi à un message plus pertinent que pour une simple alerte. De plus, nous sommes en mesure de récolter les résultats de notre communication directement dans le système Boxxo.

    En utilisant le CRM et les services intégrés dans le système Boxxo, on acquiert rapidement une expertise concrète sur la relation avec les clients, on développe des habiletés et de nouvelles idées et surtout, on établit des relations plus solides avec nos clients.

    N’hésitez pas à communiquer avec nous si vous désirez en savoir plus sur les possibilités offertes par le CRM intégré de Boxxo ainsi que sur son fonctionnement.

    Des solutions éprouvées!

    Commentaires fermés sur Des solutions éprouvées!



    Si Boxxo est en mesure d’assumer la plus large gamme de solutions de billetterie, c’est d’abord grâce à ses clients : ce sont eux qui expriment leurs besoins concrets et nous travaillons avec eux pour concocter les plus pratiques et les meilleures solutions.

    Ensuite, c’est grâce à la souplesse de ses logiciels qui ont la capacité d’évoluer et d’intégrer continuellement de nouvelles solutions automatisées. A preuve, chaque nouvelle version présentée annuellement comporte une multitude d’améliorations, de nouvelles fonctionnalités et certaines innovations.

    Il vient un moment où il est plus utile d’automatiser un processus que de rivaliser en circonvolutions, même des plus ingénieuses, pour répondre de manière plus efficace à un besoin. C’est ainsi que Boxxo en est arrivé à automatiser entièrement le processus d’abonnement via le canal de vente internet, puis de rendre possible des abonnements toujours plus complexes et adaptés selon les demandes de ses clients; à ce sujet, Boxxo n’a aucun rival!

    Une fois qu’on a réussi à automatiser un processus, il faut le tester durant plusieurs semaines, s’assurer que toutes les situations imaginables sont couvertes avant de l’implanter comme pilote et veiller à ce que le processus fonctionne bien en situation réelle. Quand une nouvelle fonctionnalité a été implantée chez plusieurs clients et que ceux-ci ne peuvent plus s’en passer, on peut enfin dire qu’elle est éprouvée.

    Tous les clients de Boxxo ont accès à toutes les solutions éprouvées de Boxxo. Et ça ne cesse jamais d’évoluer!

    Un système de billetterie : trop cher ?

    Commentaires fermés sur Un système de billetterie : trop cher ?






    Avec le vieux modèle d’affaires, les fournisseurs de billetterie récoltent les frais de service, en entier ou en partie, alors que le nouveau modèle permet aux institutions culturelles de fixer et de récolter l’entièreté de ces frais. Une partie de ces revenus leur permet alors de payer les coûts liés à l’usage d’un système de billetterie. Qu’est-ce qui est le plus avantageux pour elles, le vieux ou le nouveau modèle ?

     

    Combien ça coûte vendre un billet ?

    Les coûts liés à un système de billetterie informatisé sont générés par l’achat ou la location de licences et d’équipements, l’entretien, le support professionnel et le soutien technique, le développement des fonctionnalités, les mises à jour et l’accès aux nouvelles versions, la sécurité et la formation. Ce sont des dépenses fixes qui couvrent les frais de développement et d’exploitation des fournisseurs de billetterie, auxquels s’ajoutent évidemment les charges liées à la rentabilité.

    Voyons par exemple le cas de différentes organisations utilisant un équipement moderne, adéquat et complet pour les opérations de billetterie (incluant la vente web et la gestion de l’accès) :

    Coût du système pour vendre un billet selon l’achalandage annuel*
    Nb. billet/an 4 000 8 000 15 000 40 000 55 000 70 000
    Coût du service 1,78 $ 1,41 $ 1,18 $ 0,92 $ 0,82 $ 0,74 $

    * Les coûts peuvent varier selon le fournisseur de billetterie.

    Malgré le fait que plus il y a d’achalandage, plus il y aura d’équipement et de licences, il est clair que l’amortissement de ces frais sur chacun des billets vendus est moins coûteux à mesure que croit le nombre de ventes. Ce que nous indique aussi ce tableau, c’est que le coût d’un système pour vendre un billet n’est pas très élevé, en particulier si le fournisseur offre des équipements modernes et poursuit un développement continuel de ses fonctionnalités.

    Pour les organisations culturelles qui vivent constamment dans un contexte d’austérité, le réflexe le plus commun est de réduire les coûts. Mais voyons d’abord ce que rapporte la vente de billet.

     

    Combien ça rapporte vendre un billet ?

    Dans les vieux modèles d’affaires, les frais de service sont fixés et récoltés par le fournisseur du système de billetterie. On retrouve de nombreuses situations où ces frais sont perçus comme étant abusifs et font parfois en sorte que le fournisseur retire plus de bénéfices de la vente de billets que le producteur ou le diffuseur. Heureusement certains fournisseurs ont su rester raisonnables, mais ce sont maintenant les nouveaux modèles apparus après l’an 2000 qui demeurent les plus avantageux pour les organisations culturelles. Voici les revenus que retirent ces fournisseurs pour leur système informatisé respectif :

    Revenu pour les fournisseurs selon l’achalandage annuel*

    Nb. billet/an 4 000 8 000 15 000 40 000 55 000 70 000
    Vieux modèle gourmand (frais de 10,05 $/billet) 40,200 $ 80,400 $ 150,750 $ 402,000 $ 552,750 $ 703,500 $
    Part revenant à l’organisme culturel 0 $ 0 $ 0 $ 0 $ 0 $ 0 $
    Vieux modèle modéré (frais de 3,50 $/billet) 14,000 $ 28,000 $ 52,500 $ 140,000 $ 192,500 $ 245,000 $
    Part revenant à l’organisme culturel 0 $ 0 $ 0 $ 0 $ 0 $ 0 $
    Nouveau modèle (Boxxo) 7,120 $ 11,280 $ 17,700 $ 36,800 $ 45,100 $ 51,800 $
    Part revenant à l’organisme culturel (frais de 3,50 $/billet) 6,880 $ 16,720 $ 34,800 $ 103,200 $ 147,400 $ 193,200 $

    On comprend ici pourquoi il est tellement avantageux pour les fournisseurs issus de l’ancien modèle d’affaires d’offrir leurs équipements et leurs services à des prix dérisoires et ainsi garder le privilège de recueillir ces lucratifs et précieux frais de service. Et si parfois ils peuvent offrir la faveur d’une ristourne, ils gardent toujours le contrôle sur le coût des frais que doivent assumer les consommateurs.

     

    Un système de billetterie : rentable ?

    Voilà la question que l’on doit se poser!

    Il est clair que les revenus générés par la vente des billets sont sensiblement plus importants que les dépenses. En s’appropriant ces revenus, les organisations culturelles s’offrent un levier pour leur rentabilité et pour leur développement. Elles fixent les règles et deviennent maîtresses de leur avenir.

     

    Exploitez votre billetterie!

    Commentaires fermés sur Exploitez votre billetterie!




    Les fonctions de la billetterie sont en constante évolution : les modèles d’affaires se sont transformés, les logiciels sont plus puissants, la billetterie s’impose comme une ressource stratégique pour les gestionnaires du marketing et des communications. Les responsables de billetterie se doivent de rester à l’affût des nouveautés et de bien maîtriser les nouvelles fonctionnalités.

    La billetterie : un centre névralgique

    La plupart des institutions culturelles font face à des situations qui leur demandent de se réinventer constamment. La faible croissance, voire la décroissance de la fréquentation des arts de la scène et des musées fragilisent ces institutions et obligent les administrateurs à trouver de nouvelles avenues pour rendre leurs activités plus efficaces et pour amener le public à sortir de chez lui et profiter d’une offre culturelle de grande valeur.

    Il est devenu maintenant évident pour toutes les administrations que les fonctions des billetteries de nos institutions représentent un centre névralgique et indispensable à la pérennité et au développement des organisations culturelles. Quiconque œuvre dans l’univers de la billetterie est bien conscient que son utilité dépasse la simple action de fournir un coupon d’entrée. Au-delà des opérations qui permettent la gestion des places d’une salle et la collecte des paiements, les fonctions de la billetterie ont évolué au point de devenir un centre auquel s‘alimentent plusieurs secteurs d’une organisation.

    Les données importantes recueillies par la billetterie, en plus d’assurer la gestion des opérations d’accueil, sont maintenant exploitées stratégiquement par les équipes de marketing et de communications pour mieux connaître leurs clientèles. Les nouveaux logiciels et systèmes de billetterie se doivent aujourd’hui d’être des outils efficaces permettant de communiquer directement avec les clients et de leur faire vivre non seulement une expérience d’achat simple et efficace, mais aussi une base pour générer et gérer des expériences-clients qui complètent et rehaussent la valeur des activités principales.

    Depuis quelques années, les gestionnaires de billetteries ont fait appel à des fournisseurs de systèmes dont le modèle d’affaires est plus compatible avec le leur. La récupération et le contrôle des frais de service permettent maintenant de faire de la billetterie un centre de revenu, facilitant non seulement l’octroi d’un budget de fonctionnement, mais aussi d’un budget de développement. En effet, grâce à cette nouvelle indépendance, les billetteries peuvent mieux supporter les processus de ventes et se développer selon leurs propre objectifs.

     

    Des logiciels mieux adaptés… des fonctionnalités à exploiter!

    Les nouveaux logiciels sont aussi plus flexibles et mieux adaptés. De conception plus simple, ils peuvent accueillir et gérer plus de données et plus rapidement. Ils sont plus faciles à développer et à faire évoluer de manière à supporter les processus plutôt que de les imposer. Les canaux de ventes sont plus ouverts et peuvent se multiplier. Les fonctionnalités ne sont plus limitées aux opérations de billetterie de base. Par exemple, il est maintenant possible de programmer les logiciels en attribuant à chaque transaction des codes comptables appropriés et personnalisés, facilitant ainsi le transfert vers les systèmes comptables.

    Et que dire de la gestion du marketing : l’accès simple et rapide à une panoplie de données permet de mieux cerner son cycle de vente, de mieux mesurer et suivre le résultat des activités en temps réel, de mieux connaître ses clients, etc. On peut planifier et générer des communications automatiques, sous forme d’ « alerte événement », de communiqué d‘information, de contenu d’expérience-client, etc. Le suivi des entrées permet de savoir si on doit accélérer le flot d’entrées ou même retarder judicieusement de quelques minutes le début d’un spectacle. Bref, il existe maintenant dans ces nouveaux logiciels des dizaines de fonctionnalités qui permettent une plus grande gestion du marketing, des communications, des opérations, de la comptabilité et de l’administration. Ce sont des gains inestimables pour chacune de ces unités, alors que les ressources dégagées peuvent être stratégiquement redéployées.

    Ces fonctionnalités sont issues de besoins précis exprimés par les gestionnaires de multiples organisations culturelles et de loisirs. Une fois développées, elles sont intégrées aux nouveaux logiciels et restent parfois mal connues. Bien sûr elles ne peuvent pas toutes être systématiquement exploitées par chacun des utilisateurs, mais devant l’évolution rapide de ces systèmes, les gestionnaires se doivent de rester à l’affût des nouveautés, de bien évaluer les retombées découlant de l’usage de ces nouvelles fonctionnalités et surtout, de bien les maîtriser.

    Pourquoi ne pas prendre pour 2016 la résolution de bien connaître et de mieux exploiter votre système de billetterie ?